Le programme MAB de l’UNESCO

Le Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) est un programme scientifique intergouvernemental visant à établir une base scientifique pour améliorer les relations homme-nature au niveau mondial. Lancé au début des années 70, le MAB propose un agenda de recherche interdisciplinaire, encourage le renforcement des capacités et a pour principaux objectifs de réduire la perte de biodiversité et d’en traiter les aspects écologiques, sociaux et économiques.

 

Pour mettre en application ses différents travaux interdisciplinaires sur le terrain, le MAB s’appuie sur le Réseau mondial de réserves de biosphère, les réseaux et les partenaires régionaux pour l’échange des connaissances, la recherche et la surveillance, l'éducation et la formation, ainsi que la prise de décision participative.

En Algérie les réserves de la Biosphère sont au nombre de 6 :

La Réserve de Biosphère de Taza :

 

Le parc national de Taza, créé en 1984, s’étend sur une superficie de 3807 hectares. La région se caractérise par des falaises impressionnantes, des plages, des montagnes et des vallées bordant la Mer méditerranée sur 9 km. La réserve de biosphère de Taza a été créée en 2004. Elle abrite une espèce de singes menacée. Il représente l’unique aire classée qui abrite des chênaies pures et mixtes de Chêne zeen, de Chêne afares et de Chêne liège.Le site est riche d’une faune dont le Singe magot, la sittelle kabyle, le Renard roux, des rapaces et des oiseaux d’eau.

La Réserve de Biosphère de Gouraya :

 

S'étendant sur une superficie de 2080 ha, le Parc national de Gouraya est situé au Nord- Ouest de Bejaia. Il comporte 10.6 Km de côte et se caractérise par des paysages typiques sur les zones côtières et à l’intérieur des terres et par une grande variété d’écosystèmes faisant de lui une destination idéale pour l’écotourisme. Il présente une végétation essentiellement de rochers et de falaises et renferme la plus belle et unique station à Euphorbia dendroïdes) (espèce très menacée).  Le parc  a été érigé en réserve de la biosphère en 2004. C’est. Le développement agricole des communautés locales y est également envisagé. 

La Réserve de Biosphère de Chréa :

 le parc national de Chréa  a été crée en 1983 et classé en réserve de la biosphère en 2002. Il s’étend sur 26 000 ha, il est situé à une cinquantaine de km au sud-ouest d'Alger au cœur de l'Atlas Blidéen. La réserve est composée de massifs montagneux, forêt, rivières et lac. Le point culminant atteint 1629 mètres avec le mont Koudiat Sidi Abdelkader. Le parc abrite plus de 1200 espèces végétales dont certaines sont d’intérêt mondial : le cèdre de l’Atlas et 17 espèces d'orchidées. La réserve de la biosphère de Chréa abrite plus de 100 espèces d'oiseaux et une vingtaine d'espèces de mammifères.

La Réserve de Biosphère du  Djurdjura

:

Le Parc National duDjurdjura se trouve dans la partie nord de l'Algérie à environ 40 Km à vol d'oiseaux de la mer et 150 Km à l'Est d'Alger et s’'étend sur 18 850 Ha. En raison de l’importance de sa biodiversité, le Parc National duDjurdjura a été érigé en Réserve de Biosphère en 1997.  La végétation du parc est de type méditerranéen, elle est composée en majorité de cèdre de l'atlas et Chêne vert plus ou moins mélangés selon l'altitude. Le Parc National du Djurdjura abrite plus d'une vingtaine de mammifères parmi lesquels : le singe magot, l'hyène rayé, la Mangouste, le chacal doré, le  Serval, la Genette, le porc épic et la belette. L’avifaune compte des espèces d’importance écologique telles que l'aigle royal, le vautour fauve, le gypaète barbu, le percnoptère d'Égypte, l'aigle de bonelli, le Faucon crécerelle, la buse féroce, la chouette hulotte, le hibou grand duc.

La Réserve de Biosphère d’El Kala :

Créé le 23 juillet 1983, le parc d’El Kala, le plus vaste parc national du nord du pays est constitué d’une mosaïque d’écosystèmes marins, dunaires, lacustres et forestiers d’une superficie de 76 438 hectares. Il constitue un des derniers refuges du cerf de Barbarie. L’avifaune très remarquable grâce à un complexe de zones humides de notoriété internationale dont 5 inscrits sur la liste Ramsar relative à la convention sur les zones humides. Une frange marine riche en corail et en poissons. Le Parc national d’El Kala a été classé en réserve de la biosphère en 1990

 

La Réserve de Biosphère mixte du  Tassili N'Ajjer: 

 

le Parc National du Tassili a été crée en 1972, le parc présente un intérêt double : culturel et naturel. Les célèbres peintures et gravures rupestres et préhistoriques, lui a valu d'être inscrit parmi les biens du patrimoine mondial auprès de l'UNESCO et d'être classé comme première réserve saharienne de la Biosphère en 1986.  S’étendant sur une superficie de 80 000 Km², le Parc National du Tassili N'Ajjer est situé dans la partie orientale du Sahara centrale. La flore du Tassili fait partie de la région botanique dite " Saharo Arabique " avec un taux d'endémisme élevé proche de 50%, qui est représenté essentiellement par: Le Cyprès du Tassili et l'Olivier de Laperrine. Le Tassili est caractérisé par une faune représentée  par les grands mammifères: le mouflon à manchette endémique des massifs montagneux sahariens, les Gazelles dorcas espèces menacées au niveau des grands oueds et le Guépard qui est en voie de disparition. Les petits mammifères sont représentés par le Goundi du Sahara, l'Addax, le Fennec, le Chat des sables, le Fouette-queue, le Renard. Au niveau des lacs, la faune est représentée par des barbeaux et des poissons chat. L'avifaune est représentée par l'Aigle royal, la Buse féroce, la Chouette.

 

Le Comité National

Depuis Novembre 2013, l'Algérie fait partie du Comité International de Coordination du programme MAB. Mme  Dahmani Malika, professeur en écologie à l'USTHB représente l'Algérie dans ce comité

Un  nouveau Comité  de l’Homme et de la Biosphère MAB  UNESCO de l’Algérie  vient d’être  installé au sein  de la Commission Nationale Algérienne pour l’UNESCO.  Ce comité est établi pour mettre en œuvre le Programme de l’Homme et de la biosphère et vise à coordonné les activités  au niveau national et anime le réseau des réserves de biosphère et à l’intégrer dans les politiques et activités de conservation et gestion de la biodiversité, aménagement du territoire et  recherche.

Le Comité MAB est présidé par Mme Houria Khelifi, Enseignante chercheur à l’ENSA. Ses membres sont composés de chercheurs  et de représentants de Réserves de biosphère algériennes.

 

3ème Atelier National MAB « Les Réserves de Biosphère un outil du Développement Durable en Algérie » ENSA- El-Harrach, 22 janvier 2015

Le Troisième Atelier National  de l’Homme et de la Biosphère (MAB), sous le thème« Les Réserves de Biosphère un outil du Développement Durable en Algérie », organisé conjointement avec le Comité National MAB de la Commission Nationale Algérienne pour l’UNESCO, l’Ecole Nationale  Supérieure d’Agronomie (ENSA) et la Direction Générale des Forêts (DGF) sera accueilli à l’ENSA, El-Harrach, le 22 janvier 2015.

 

 

Les coordonnés du Comité MAB Algérie

MAB Algérie

Palais Mustapha Pacha

06, Avenue de l’Indépendance, Alger.

Tél : 00213 21 66 86 24

Fax : 00213 21 66 82 83

email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

UNESCO   Suivez-nous :       Service de Presse       Forum       Facebook Facebook       Twitter Twitter       Youtube Youtube       Commission Web.