Plan d'Action

Le Plan d'Action

I-                   COMITE TECHNIQUE « INFORMATION-COMMUNICATION »

      PROCES-VERBAL REUNION DU 22/02/2016 REF. 01/2016

 

L’an Deux mille seize et le vingt-deux février, s’est tenue au siège de la Commission Nationale algérienne pour l’UNESCO, une réunion préparatoire du Comité technique « Communication », Etaient présents :

-                     M. Ahmed BENZELIKHA, Président,

-                     M. Faouzi AÏT-ALI, membre,

-                     M. Kaci CHARFI, membre,

-                     M. Badreddine DASSA, membre,

-                     M. Abdeldjalil DJEGHADER, membre,

-                     M. Mostafa MEDJAHDI, membre.

La séance a été ouverte à 9h 00 par le Président du Comité, qui, après avoir souhaité la bienvenue aux membres, a rappelé l’historique et les missions de la Commission algérienne pour l’UNESCO et souligné l’importance de la mise en place des différents comités.

S’agissant d’une réunion préparatoire l’ordre du jour a été laissé ouvert pour permettre un maximum d’échanges.

Le Président a ensuite invité chacun des membres à se présenter, s’agissant de la première prise de contact entre les membres du Comité. Les présentations faites ont permis de dégager les profils des présents, dégageant ainsi les domaines d’intervention de prédilection pour chacun.

Aussi, le Président a invité l’assistance à présenter ses suggestions concernant les axes prioritaires du programme d’action du Comité, à qui il est assigné un rôle de conseil et d’animation.

S’en est suivi un débat général où chacun des intervenants, partant le plus souvent de sa propre expérience, a avancé des propositions, notamment en ce qui concerne les programmes à retenir dans le cadre de l’UNSCO, en coordination avec les institutions, notamment en matière :

-          d’éducation aux media,

-          de l’utilisation des NTIC (au titre du volet communication) dans le système éducatif,

-          de la formation dans le domaine du journalisme spécialisé,

-          de la formation des formateurs en matière de Communication,

-          de promotion de l’image de l’Algérie via son patrimoine.

Le Président a rappelé, à cet égard,  le domaine d’intervention assigné au Comité Communication et a proposé par ailleurs d’étudier la mise en place d’un plan de communication pour la Commission, permettant une démarche communicationnelle raisonnée, notamment en termes de visibilité médiatique.

Plus personne ne demandant la parole, la séance a été levée à 10H30 en même date et lieu que  ci-dessus.

 

                                                                                                              Le Président

                                                                                                     Ahmed BENZELIKHA

 

II-                COMITE TECHNIQUE SCIENCES NATURELLES ET EXACTES

Compte-rendu de la réunion du 18 février 2016

 

Etaient présents à la réunion :

-Mme KHELIFI Houria

-Mme BOUTEKRABT Lynda

-Mlle ABDOUN Fatiha

-Mr BAKALEM ALI

-Mr AOUABED Ali

-Mr DEBOUZA Abdelouahab

 

Ordre du jour:

- Prise de contact et présentation des éléments du comité présents à la réunion

- Prise de connaissances des 5 programmes  du secteur des Sciences naturelles et exactes

- Les grandes lignes des thèmes qui s’inscrivent dans les missions de l’UNESCO et des institutions en Algérie

 

Après un bref rappel sur le rôle que joue l’UNESCO dans la promotion des sciences, madame KHELIFI a fait un exposé sur les programmes du secteur des Sciences naturelles et exactes qui sont élaborés par le Comité, afin de pouvoir répondre aux défis internationaux que posent le changement climatique, l’égalité des genres, l’éradication de la pauvreté et le développement durable et sur les cinq Bureaux régionaux qui les coordonnent.

Les Programmes scientifiques de l'UNESCO sont essentiellement mis en œuvre  par le biais de ses programmes scientifiques internationaux (PSIs):

  • Programme Hydrologique International (PHI)
  • Programme sur l’Homme et la Biosphère (MAB)
  • Programme International des Géosciences (PICG)
  • Programme International des Sciences Fondamentales (PISF)
  • En plus de ces programmes, une Commission mène à bien un mandat précis sur les sciences de la mer : la Commission océanographique intergouvernementale (COI-UNESCO). Celle-ci a une autonomie fonctionnelle au sein de l'UNESCO.

 

Les participants à la réunion ont proposé que dans un premier temps et pour la période 2016/2017, le Comité Sciences Naturelles et exactes va poursuivre les activités du Programme MAB, et se charger d’organiser 2 autres programmes à savoir le Programme Hydrologique International (PHI) et celui de la Commission océanographique intergouvernementale (COI).

 

1-      PROGRAMME HYDROLOGIQUE INTERNATIONAL (PHI)

Lancé par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en 1975, le PHI est un programme intergouvernemental du système des Nations Unies consacré à l’étude scientifique du cycle hydrologique et à l’élaboration de stratégies et de politiques relatives à la gestion des ressources en eau.

Mis en œuvre par phases de six ans, le PHI est prompt à identifier les nouveaux problèmes, à alerter les décideurs, à sensibiliser les populations et à fournir les ressources nécessaires à l’application de mesures appropriées.

Mr Aouabed a présenté le PHI à l’ensemble des présents et rappelé ses activités en Algérie qui ont été très ponctuelles se résumant à une participation à la célébration à Nairobi de l’Année Internationale de l’eau en 2013 et à la participation à un projet d’étude de faisabilité d'expérience pilote dans le domaine de la réutilisation des eaux usées épurées à des fins agricoles.

 

2-      PROGRAMME SUR L’HOMME ET LA BIOSPHERE (MAB)

Le Programme sur l’Homme et la biosphère Man and Biosphere (MAB) est l’un des cinq programmes de l’Unesco dans le domaine des sciences naturelles qui vise à établir une base scientifique pour améliorer les relations homme-nature au niveau mondial.

 Mme Khelifi a fait un rappel sur la situation du MAB Algérie (24 membres) et des Réserves de Biosphère (RB) ainsi que ses relations avec les institutions nationales et les instances internationales.

Le réseau algérien de RB : Depuis son engagement à participer au « Programme sur l’Homme et la Biosphère » dès 1981, l’Algérie avec son comité MAB National, a réussi à faire classer 8 réserves de Biosphère :

- Réserve de Biosphère  du Tassili N’Ajjer (Wilaya d’Illizi), 1986 ;

- Réserve de Biosphère d’El-Kala (Wilaya d’El-Tarf),  1990 ;

- Réserve de Biosphère du Djurdjura (Wilayas de Tizi-Ouzou et Bouira), 1997 ;

- Réserve de Biosphère de Chréa  (Wilayas, Médéa et Aïn Defla), 2003 ;

- Réserve de Biosphère du Taza (Wilaya de Jijel), 2004 ;

- Réserve de Biosphère de Gouraya  (Wilaya de Béjaïa), 2004.

- Réserve de Biosphère de Belezma (Wilaya de Batna), 2015

- Réserve de Biosphère de Tlemcen (Wilaya de Tlemcen),  en attente de confirmation en mars 2016, après son extension recommandée par le CIC.

Le MAB Algérie installé depuis 2014 œuvre à la réalisation de son programme en collaboration avec la DGF et les Parcs nationaux/Réserves de Biosphère

 

3-      Commission océanographique intergouvernementale (COI)

Mr Bakalem a présenté la COI et rappelé la nécessité de faire l’historique de la COI en Algérie en dressant le bilan et synthèse des activités menées dans le cadre de la COI par le passé (contacter et se rapprocher du point focal ou du coordinateur national) en consultant les documents et archives existants au niveau de la Commission Nationale UNESCO.

 

La mise en place et l’organisation d’un sous-comité pour la COI constitue l’essentiel du programme du Comité. Dans ce cadre il faut impliquer tous les intervenants possibles ou les parties prenantes à l’échelle nationale :

 

-          Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la  Recherche Scientifique : Universités d’Oran, de Mostaganem,  de Bab Ezzouar, de Bejaia, d’Annaba et de Tarf ; Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Mer et de l’Aménagement du Littoral.

-          Ministère de l’Agriculture et de la Pêche : Centre National de Recherche et Développement de la Pêche et l’Aquaculture, Institut Technologique de Pêche et  d’Aquaculture.

-          Ministère de la Défense Nationale : Marine Nationale – Service Hydrographique.

-          Ministère des Ressources en Eaux et de l’Environnement : Commissariat National du Littoral, Centre National Développement Durable et Biodiversité.

-          Ministère de la Culture : Sites archéologiques côtiers, Archéologie sous-marine.

-          Ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Aménagement du Territoire.

 

4-      Les grandes lignes des thèmes qui s’inscrivent dans les missions de l’UNESCO et des institutions en Algérie

 

Actuellement le Programme Hydrologique International (PHI) en est à sa huitième phase 2014-2021 intitulé « sécurité de l’eau : réponses aux défis locaux, régionaux et mondiaux » avec 5 thèmes :

Ø    Thème 1 : les catastrophes liées à l’eau et le changement hydrologique

Ø    Thème 2 : les eaux souterraines dans un environnement en évolution

Ø    Thème 3 : rareté et qualité de l’eau

  • Thème 4 : l’eau et les établissements humains du futur
  • Thème 5 : l’écohydrologie, pour une harmonie au service d’un monde durable

 

Les missions du sous-comité MAB Algérie s’inscrivent dans la thématique de l’UNESCO

  • Veiller à la mise en œuvre du Plan d’Action du MAB International, conformément au

            Cadre Statutaire de la Stratégie de Séville et dans le respect de la législation nationale

  • Elaborer le programme d’action national annuel
  • Contribuer au développement des connaissances scientifiques et à la conservation des

             ressources naturelles des Réserves de Biosphère et de sa Biodiversité

  • Apporter son appui aux programmes de recherche dans les Réserves de Biosphère.
  • Contribuer à la diffusion des résultats de recherche réalisés dans les Réserves de

            Biosphère (Bulletin et/ou Lettre du Comité National MAB Algérie, Bulletin des

            Réserves de Biosphère, Revue spécialisée;…)

  • Coordonner les activités  et  contribuer à la connectivité entre les Réserves de

             Biosphère

  •  Identifier les contraintes rencontrées par les Réserves de Biosphère en matière de

             gestion

  •  Contribuer au renforcement du réseau national MAB, avec la création de nouvelles

             Réserves de Biosphère en Algérie.

 

Les besoins ou demandes nationaux actuels  de l’Algérie concernant l’environnement marin s’intègrent  parfaitement dans les thématiques  ou les programmes de la COI ; un appui de la COI à travers ses moyens propres et aussi à une intégration dans les programmes intergouvernementaux coordonnés par la COI permettront à l’Algérie de progresser dans la connaissance et la maîtrise de son environnement marin. L’éducation/Enseignement et la recherche sont  deux domaines ou thèmes étroitement liés et complémentaires. Le concours ou l’appui de la COI peut être également sollicité pour :

-          Participation à des programmes de recherches internationaux, à des campagnes océanographiques internationales  (acquisition de savoir-faire, transfert de technologie)

-          Mise en place de programmes de recherche nationaux s’intégrant aussi dans un cadre régional

-          Création et mise en place de réseaux de recherche nationaux connectés aux réseaux internationaux abordant les mêmes thématiques

-          Appui pour l’acquisition, à la gestion de moyens à la mer (navire/bateau océanographique)

-          Création et la gestion de collections de référence

-          Mise en place d’un fond documentaire national connecté à des fonds documentaires étrangers

-          Création et gestion de base de données sur le milieu marin algérien.

 

III-            Procès-verbal de la réunion de la sous-commission national de l'UNESCO - Domaine Jeunesse - du 18 février 2016 à 13h 30.

 

- Etaient présents :

- Président : - Boukabous Ahmed (Enseignant chercheur)
- Membres : - Zeddam Omar (Enseignant chercheur)
                     - Musette Mohamed Saib (chercheur)
                     - Hamadi Kamel (Enseignant chercheur)
                     - Hasnaoui Samia (Enseignant chercheur)
                     - Laroussi Missoum (Enseignant)
                     - Filali Nassim (………..……)
                     - Kaced Kamel (Enseignant)

- Les absents :

- Ordre du jour :  

                        - Prise de contact entre les membres du comité.

                        - Propositions en vue de l’élaboration du programme d’action de la sous-commission pour l’année 2016 / 2017.


- Après l'ouverture de la réunion par le Président du comité, M. Boukabous Ahmed, qui précisa que cette réunion est beaucoup plus préparatoire et sera suivie par d'autres réunions, dont le but est l’élaboration  d’un programme incorporé pour l'année 2016-2017. Ce dernier comprend : Les séminaires et les colloques, les journées d’étude, les  journées d’information, les sorties pédagogiques pratiques ou de sensibilisation et autres…

- Présentation des membres : Chaque membre de la sous-commission a présenté un bref résumé de son curriculum vitae   (grade actuel, diplômes obtenus, participation aux projets de la recherche scientifique, formations effectuées, publications…).


- La première question posée par les membres de la sous-commission porte sur les tâches particulières du comité du domaine jeunesse et leur relation avec les fonctions de l'UNESCO.


- M. Filali a suggéré de présenter un exposé résumant la stratégie de l'UNESCO dans le domaine de la jeunesse, ceci a été programmé pour la prochaine réunion.


- Le Président de la sous-commission a ajouté que sur la base de ce qui sera présenté lors de la prochaine réunion ; seront résumés les grands axes d’activités de l’année 2016-2017. Deux types d'activités doivent être présentés : Des activités liées directement au programme de l'UNESCO, et des activités internes de la sous-commission.


- les membres de la sous-commission ont abordé le sujet de l’emploi et de la jeunesse en chômage. Ils ont ainsi précisé la notion d’emploi et la catégorie de jeunes qui peut être classée comme étant chômeurs. L’illettrisme qui constitue l’un des problèmes primordiaux de la jeunesse a été également soulevé.


- Parmi les propositions établies par les membres de la sous-commission, nous trouvons ce qui suit:


* Faire une recherche bibliographique afin de rassembler le maximum de documents sur la jeunesse algérienne, et cela doit se faire avant toute proposition d'un plan d'action, et pour que les membres de la sous-commission aient les mêmes données.

* Identifier les concepts se rapportant à la « jeunesse algérienne » parce qu'ils ne sont pas applicables à d'autres concepts internationaux, et cela est dû à la réalité de la jeunesse algérienne (pour des raisons sociales, religieuses ...).

* Le diagnostic ne doit pas être fait par la sous-commission, mais doit être convenu par toutes les autres sous-commissions.

* La sous-commission doit élaborer un plan d’action spécifique aux domaines techniques et artistiques.

* Le processus de collecte de documents par les membres de la sous-commission, doit être réalisé  conformément aux programmes qui seront soulignés par les autres ministères.

 

 

Séance levée à 16h30’.

 

IV-            RAPPORT DE REUNION DU COMITE

                            DES SCIENCES SOCIALES ET HUMAINES

 

Jour de la réunion : 17 février 2016.

Lieu de la réunion : siège de la Commission nationale algérienne pour l’Unesco

Ordre du jour :

  1. Prise de contact avec les membres,
  2. Présentation générale de la Commission nationale algérienne pour l’Unesco et définition des objectifs du comité des Sciences sociales et humaines,
  3. Proposition d’un plan d’action pour l’année 2016.

 

Membres présents:

M. Issam TOUALBI : en qualité de Président comité,

Mme. Kenza HOUMEL : Sous directrice chargée de la coopération à la DGRSDT,

M. Ahmed CHAALAL : Recteur de l’Université de Blida,

M. Zohir-Zaki RIABI : Directeur central au Ministère de la Formation professionnelle,

M. Djillali MESTARI : Directeur général de l’INRE,

M. El Aïd HADDAD : Président du Conseil scientifique à l’Institut de Droit de Tipaza,

M. Brahim ATOUI : Chercheur au CRASC.

 Débats :

 Après une présentation générale de la Commission nationale algérienne pour l’Unesco (l’historique, les finalités, les textes juridiques et le fonctionnement), et une mise au point des objectifs du comité des Sciences sociales et humaines, les débats ont essentiellement porté sur les activités susceptibles d’être réalisées durant l’année 2016.

    Les membres du comité n’ont pas manqué d’aborder la question liée aux modalités de financement des éventuelles activités du comité et des moyens humaines et financiers dont la Commission nationale dispose.

 

Activités proposées :

  Conformément aux recommandations de la réunion préparatoire tenue au siège de la Commission nationale au mois de janvier, chaque comité avait alors été convié à proposer une activité phare pour l’année en cours.

     En considérant la recommandation de l’Unesco lors sa dernière Conférence de faire du thème de la « lutte contre les intégrismes violents » une priorité pour l’année 2016, les membres du Comité ont proposé l’organisation, durant l’année 2016 (de préférence le 10 décembre Journée internationale des Droits de l’Homme), d’un colloque portant sur l’un des thèmes suivants qu’il soumet à l’appréciation de Madame la Ministre, Présidente de la Commission nationale, et du Comité exécutif :

-                     Pour une politique de promotion de la culture de paix et du vivre ensemble.

-                     Réflexion sur les facteurs de violence en société et modalités de traitement.

-                     Violences morales et physiques à l’égard des femmes : politiques de lutte.

      En considérant toutefois les derniers évènements tragiques ayant secoué la ville de Ghardaïa, évènement motivés par l’intolérance et l’extrémisme violant, les membres du comité ont suggéré d’axer le thème de la rencontre autour l’histoire multi culturelle du Mzab en tant qu’école pour la tolérance. Le thème proposé pourrait alors être :

-                     Ghardaïa à travers l’histoire : espace de tolérance et de vivre ensemble.

-                     Pour une pédagogie de promotion du vivre ensemble : L’exemple de Ghardaïa. 

Recommandation :

 En plus de cette activité phare dont le thème reste bien évidemment à affiner, le comité propose également de lancer un prix de thèse de la Commission nationalepour les Droits de l’Homme. Après constitution d’un comité ad-hoc composé de juristes, le prix, dont l’appel serait largement diffusé à travers les conférences régionales, aurait pour but d’encourager la recherche dans le domaine des droits humains en récompensant annuellement la meilleure thèse soutenue en Droits humains, en particulier ceux relatifs aux thèmes prioritaires de l’Unesco : droits des minorités culturelles et égalité des genres. 

     Il est également suggéré d’initier une activité visant à honorer la mémoire d’un auteur algérien dans le domaine des Humanités. Quelques noms ont été proposés à titre non exhaustif: Ahmed Reda Houhou, Anna Greki, Abdelkader Djaghloul ou encore Malek Bennabi. 

    Les membres du comité proposent enfin d’étendre sa pluridisciplinarité en y intégrant d’autres spécialistes. Parmi les noms cités : Mahmoud Bousenna, Djeffal Belaïd, Setty Simon Kheddis, Khaoula Taleb Ibrahimi et Fatima Ousseddik.

 

 

   Issam TOUALBI

 

V-                comité technique CULTURE

                  Compte rendu de réunion

 

Date de réunion : 23janvier 2016.

Heure de réunion : 09h30 à 13h30.

Lieu de réunion : Siège de la Commission nationale algérienne pour l’Unesco.

Ordre du jour :

-                     Présentation des membres du comité technique.

-                     Historique et statut juridique  de la Commission algérienne pour l’Unesco.

-                     Prérogatives et objectifs des six comités techniques.

-                     Brève synthèse de la Stratégie à moyen terme 2014-2021 de l’Unesco.

-                     Programme de participation.

-                     Plan d’action de la commission pour le secteur « Culture ».

  

Membres présents :

-                     Mme. Zadem Rachida, Présidente du Comité.

 

Débats :

     Après une présentation des présidents et membres des différents comités techniques[1] et une rétrospective du système des commissions nationales pour l’Unesco et leur modalités de fonctionnement, et distribution des les débats ont porté sur  la notion de « Programme de participation » biannuelle de l’Unesco, du budget alloué annuellement à la Commission et de la méthode de travail des différents comités techniques en vue de l’élaboration du plan d’action annuel.

     D’autre part, les membres présents ont souligné l’importance et la nécessité d’associer à ses projets les institutions nationales, internationales et les composantes de la société civile (associations, fondations, etc.) conformément aux attentes et aux recommandations de l’Unesco.

 

Recommandations:

     Au terme des débats précédents, l’assemblée a convenu d’un commun accord des recommandations suivantes :

  1. Le bilan d’activités de la Commission nationale doit être élaboré de la période s’étalant de janvier à décembre 2016, conformément au calendrier de l’Unesco.

 

  1. Chaque comité technique, dans le cadre de sa thématique, est chargé d’évaluer la pertinence des Programmes de participation (PP) soumis à la Commission nationale, aussi bien les institutions nationales que par les acteurs de la société civile, et d’assurer le suivi de leur réalisation.

 

 

  1. Chaque comité technique est invité à présenter un projet annuel relavant de son domaine de compétence et s’intégrant dans le cadre du budget de la Commission, en prenant en compte les priorités de son secteur.

 

 

 

Conclusion

      Il a été convenu de proposer à Madame la Ministre de l’Education nationale, Présidente de la Commission nationale, la date du jeudi 25 février 2016 pour l’installation des comités techniques et le plan d’action pour 2016.

       Le Secrétariat de la Commission est invité à présenter lors de cette assemblée les principaux documents de travail des différents comités techniques. Et chaque président de comité est invité à présenter pour approbation le projet relatif à son domaine de compétence pour arrêter le plan d’action de la Commission nationale pour l’année 2016.

 

محضر اجتماع اللجنة التقنية للتربية.

الجزائر في: 17/02/2016

  الموضوع:

        انه في يوم الثلاثاء 16 فبراير 2016  اجتمعت اللجنة الوطنية للتربية بمقر المنظمة الوطنية للتربية والثقافة والعلوم (UNESCO) على الساعة الثانية زوالا، وقد ترأس الاجتماع السيد برمضان باعتباره رئيسا للجنة، وبحضور الأعضاء الآتية أسمائهم:

السادة: عبد القادر ميسوم، لخضر بغدادي ، قارة، محمد بوعزيزي ، دوراري. والسيدتان: مجاهد، زوبيدة الماحي.

وقد تضمن جدول أعمال الاجتماع النقاط التالية:

1)    تنصيب اللجنة الوطنية للتربية والتعريف بأعضائها (ولو أن القائمة لا زالت مفتوحة في انتظار انضمام أعضاء آخرين).

2)    عرض لصيغة أو وثيقة اقتراح المشاريع الخاصة باليونسكو Canevas من اجل تعبئتها وارسالها للهيئة الدولية قبل نهاية شهر مارس القادم.

3)    اقتراح مشروعين أو ثلاثة على الأقل من قبل أعضاء اللجنة من اجل استغلال والاستفادة مما ساهمت به الدولة الجزائرية بدأ من السنة الحالية 2016، والذي أسفر عنه المواضيع التالية:      "استكشاف الحالات الخاصة من المتعلمين dépistage des cas en difficultés (ذوي الاحتياجات الخاصةles handicapésصعوبات التعلمdifficultés d’apprentissageالمشكلات والاضطرابات السلوكية problèmes et troubles de comportement ) مستعينين في ذلك بوحدات الكشف والمتابعةUDS ، وسائل التقصي عنهاtechniques d’investigation، تقنيات التكفل بهاtechniques de prise en charge، وتكوين الأساتذة في استخدام وتوظيف هذه التقنياتprofessionnalisation des enseignants، موظفين في ذلك الرقمنة la numérisation ".

 

و قد كان من بين انشغالات الحضور ما يلي:

-         ضرورة تدريبهم على منهجية ملئ الوثائق الخاصة باقتراح المشاريع Canevas بالطريقة الصحيحة، والتي من خلالها يمكن الحصول على موافقة اليونسكو على تموين تلك المشاريع.

-         أشار الحضور إلى أن الدولة الجزائرية هي الدولة الوحيدة التي لم تستفد أبدا من مثل هذه المشاريع، بالرغم من مساهمتها واشتراكها السنوي لفائدة هذه المنظمة. كما أن لجنة الخبراء على مستوى المنظمة الدولية اليونسكو لا يوجد من بين أعضائها أي خبير جزائري، مما يقلل من حظوظها في الظفر بأي تمويل لمشاريعها.

-         اقترح الحضور مواضيع أخرى، نذكر منها: تقنيات تدريس الرياضيات في الابتدائي والمتوسط، التكوين المتخصص لأساتذة التربية التحضيرية، اقتراح مبرمج معلوماتي لتدريس اللغات عن بعد MOOC، تنصيب مبرمج معلوماتي لتدريس وتعليم المعاقين سمعيا أو بصريا.

 

وقد انتهت أشغال اللجنة بالتزام رئيسها السيد برمضان بما يلي:

-         استدعاء السيد طوالبية من اجل تكوين الأعضاء أو عرض خبرته في مجال تعبئة صيغة اقتراح المشاريع Canevas حتى يتمكن الأعضاء من إتباعها.

-         الاطلاع الدقيق على الوثائق الخاصة باليونسكو من قبل جميع الأعضاء من اجل الفصل في إمكانية اقتراح مشروع واحد عام ويتفرع منه مشاريع فرعية على هيئة الخبراء الدولية المنصبة على مستوى اليونسكو، أو تقسيم المشروع إلى مجموعة مشاريع منفصلة عن بعضها البعض.

 

                                            مقررة الجلسة

                                      السيدة ز/الماحي

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



[1] Il a également été procédé à la remise de documents de travail de l’Unesco (lettre circulaire et formulaire pour le programme de participation 2016-2017 et modèles des programmes précédents). 

UNESCO   Suivez-nous :       Service de Presse       Forum       Facebook Facebook       Twitter Twitter       Youtube Youtube       Commission Web.