Sciences sociales et humaines

Egalité des genres

Le thème de la place de la femme et des minorités religieuses en particulier dans le monde arabo-musulman, constitue aujourd’hui l’une des questions qui suscitent le plus de controverse tant dans les pays occidentaux que dans les pays arabes eux-mêmes. Tandis que la représentation de la femme dans la culture juridique et sociale de l’Islam est souvent confondue avec un système de représentation misogyne ayant pour fonction d’en minorer le statut en en faisant une sorte de mineure à vie (femmes afghanes par exemple), certaines dispositions discriminatoires dont font généralement l’objet les minorités religieuses dans bon nombre de pays musulmans s’assimilent de nos jours à une véritable atteinte aux droits humains.

Lire la suite : Egalité des genres

Sciences Sociales et Humaines

APPRENDRE À VIVRE ENSEMBLE

Aujourd’hui, alors que les menaces et les défis nouveaux se multiplient au niveau mondial et nuisent à la cohésion de l’humanité, telles les nouvelles formes d’inégalités, d’exclusion, de violence et de fondamentalisme aggravées par des tensions et des conflits locaux, apprendre à vivre ensemble entre tous les membres de la communauté mondiale représente un enjeu d’une actualité toute particulière.

Ainsi, depuis son Siège et sur le terrain, L’Unesco intervient au quotidien pour aider ses États membres et l’ensemble de ses partenaires à mieux appréhender et relever les défis auxquels sont confrontées nos sociétés de plus en plus diversifiées, notamment à travers le Programme intergouvernemental pour la Gestion des transformations sociales (MOST) et le Programme d’action pour une culture de la paix et de la non-violence, qui inclut, inter alia, les initiatives en faveur de la démocratie et de la citoyenneté mondiale, du dialogue interculturel, de l’éducation à la paix et aux droits de l’homme, et de la construction de la paix.

En outre, tenant compte du fait que le sport ignore les frontières géographiques et les barrières sociales, l’UNESCO encourage le développement et la pratique des activités sportives, et participe activement à la lutte contre le dopage, dans le souci de renforcer l’intégration sociale dans différents contextes culturels et politiques.

  • DROITS DE L’HOMME

En admettant de définir la notion Droits de l’Homme comme le concept selon lequel tout être humain, par delà ses appartenances ethniques, raciales ou religieuses, possède des droits universels et inaliénables, toute personne a plein droit d’exercer ses droits sans discrimination aucune. Garantis par la constitution algérienne autant que par les traités internationaux auxquels l’Etat a adhéré depuis son indépendance dont la Déclaration universelle des droits de l’homme, les autorités algériennes ne cessent depuis plusieurs années de promouvoir les droits et les libertés fondamentales au sein de la société. Nonobstant la promotion de la liberté d’expression et de la démocratie politique, le Gouvernement encourage également l’éducation aux droits de l’homme au sein de l’école algérienne.

La connaissance des droits et libertés étant, de fait, un outil fondamental afin de garantir le respect des droits de tous.

Dans le droit fil des recommandations de l’Unesco,  dont particulièrement La Recommandation sur l'éducation pour la compréhension, la coopération et la paix internationales et l'éducation relative aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales (1974) et Le Cadre d’action intégré concernant l’éducation pour la paix, les droits de l’homme et la démocratie (1995), la Commission nationale algérienne pour l’Unesco œuvre par le biais de ses  réseaux (écoles associées, chaires Unesco, clubs Unesco…etc.), à promouvoir au sein de la société algérienne les valeurs universelles de paix, de non-discrimination, d’égalité, de justice, de tolérance et de respect de la dignité humaine.

  • EGALITE DES GENRES

Le thème de la place de la femme et des minorités religieuses en particulier dans le monde arabo-musulman, constitue aujourd’hui l’une des questions qui suscitent le plus de controverse tant dans les pays occidentaux que dans les pays arabes eux-mêmes. Tandis que la représentation de la femme dans la culture juridique et sociale de l’Islam est souvent confondue avec un système de représentation misogyne ayant pour fonction d’en minorer le statut en faisant une sorte de mineure à vie, certaines dispositions discriminatoires dont font généralement l’objet les minorités religieuses dans bon nombre de pays musulmans s’assimilent de nos jours à une véritable atteinte aux droits humains.

Aussi faut-il concevoir l’urgence de promulguer le principe des Droits de l’Homme partout où c’est possible, en particulier dans le monde arabe et africain, principes que l’Unesco définit parmi ses priorités globales. C’est ainsi que la Commission nationale algérienne pour l’Education la Culture et les Sciences s’est fixée parmi ses objectifs prioritaires de promouvoir par divers moyens l’image d’une culture arabo-musulmane de paix progrès, et les valeurs d’une société respectueuse des principes universels des Droits de l’Homme, d’égalité des genres et de reconnaissance de la diversité  religieuse.

  •  LES PRIX UNESCO EN SCIENCES SOCIALES ET HUMAINES

Sous-catégories

UNESCO   Suivez-nous :       Service de Presse       Forum       Facebook Facebook       Twitter Twitter       Youtube Youtube       Commission Web.